Cette page vous propose quelques affirmations liées à la sécurité de l’attachement, base déterminante pour notre rapport avec les autres. L’attachement insécure n’est pas une maladie mais une stratégie mise en place par l’individu pour sa survie affective.

Ce petit questionnaire vous permet de prendre un premier contact avec ce concept d’attachement qui est primordial pour la fluidité dans notre vie et de vous donner une évaluation subjective à son sujet.

Lisez ces affirmations et évaluez-les subjectivement sur l’échelle suivante:

0= je n’ai jamais ressenti ça 1= c’est possible que ce soit mon/ma ressenti/expérience 2=j’ai déjà ressenti ça 3= c’est exactement mon/ma ressenti/expérience au quotidien.

  1. J’essaie de prévenir les besoins de l’autre avant qu’il ne l’exprime.
  2. Je m’apaise vraiment seulement auprès de mon conjoint ou auprès d’un de mes parents.
  3. J’ai tendance à beaucoup parler, à faire de longs SMS, des phrases interminables quand j’écris.
  4. Je parle très peu.
  5. Pour m’apaiser j’ai besoin de prendre de la distance par rapport aux autres.
  6. Je ne me sens pas prêt pour une relation ou pour me marier ou avoir des enfants.
  7. Si j’arrive dans un espace où un groupe discute déjà j’ai de l’angoisse à l’idée de m’y joindre.
  8. Je pense beaucoup à l’idée que les autres se font de moi, j’interprète leur regard, je me sens jugé.
  9. Quand je me retrouve seul après un moment avec mes proches je ne me sens pas bien.
  10. J’ai de la peine à ressentir mes émotions, on dirait que je n’en ai pas.

Si au moins 3 items obtiennent un score de 2 ou 5 un score de 1 il est possible que votre potentiel est limité par une insécurité dans l’attachement. Les enfants ayant grandi dans un environnement familial inquiet ou soucieux, avec une maman malade ou dépressive, addictive (fumée, alcool, drogue, sexe, jeu…) ou les enfants ayant grandi dans un environnement familial violent, abusif ou ayant vécu un déracinement familial présentent à un haut degré de pourcentage une insécurité dans l’attachement.

Dans tous les cas, Une formation théorique sur le sujet peut aider avec succès à libérer certaines de vos forces encore enfouies et au niveau des prestations de Neurotraining R, un travail avec les chevaux ou en ERA peut être bénéfique, apaisant et passionnant.