Entraînement du cheval

Cette page est consacrée au sujet de l’entraînement du cheval. Il est primordial que les notions qui suivent soient connues par les propriétaires de chevaux dans le cadre de l’écurie Denogent. En effet, l’éthique autour de l’utilisation du cheval relève d’une importance capitale pour Anita Raverdino. L’écurie Denogent est une entreprise formatrice reconnue par l’organisation des professionnels des métiers du cheval, elle veut être exemplaire sur le sujet. Les compétences constamment mises à jour de sa directrice, l’évolution constante des structures de détention et la ligne directrice de l’enseignement en sont l’expression. L’objectif est l’utilisation éthique du cheval dans le loisir, le sport et la compétition.

L’observation de l’évolution du cheval a permis de définir les besoins fondamentaux des équidés.
Les éthologistes rapportent 3 types de besoins: les besoins physiques, émotionnels, cognitifs.

Une première confusion est entretenue au niveau des besoins physiques  autour du ” besoin de mouvement ” Les spécialistes entendent ici le mouvement sans contrainte. Ce besoin ne peut être rempli par  une activité physique contrôlée par l’humain. L’entraînement du cheval n’assouvit  donc pas le besoin de mouvement du cheval.  Un cheval peut maintenir un excellent équilibre dans ses besoins physiques sans entraînement.

Est-ce que l’entraînement du cheval pourrait assouvir un besoin cognitif? Au sens d’Anita Raverdino cela est plus cohérent dans le sens de l’apprentissage d’une nouvelle information.

L’entraînement à la performance dans le sens d’entraîner un même geste pour le rendre plus puissant (exemple du saut d’obstacles) ne semble pas répondre d’une manière complète aux besoins cognitifs du cheval.

Alors pourquoi entraîner un cheval si cette activité ne remplit pas un besoin de ce dernier?

Nous répondons à la question par une citation:

Gardons les pieds sur terre: la mise en liberté de tous les chevaux est pure utopie. Alors, mieux vaut accepter l’idée que les animaux peuvent se rendre utiles. En contrepartie, notre devoir est de tout mettre en œuvre pour connaître au mieux, afin de leur offrir des conditions de vie le plus proche possible de leur nature, ce qui est le seul moyen d’éviter de les faire souffrir.”

Marthe Kiley-Worthington

Avant de prétendre entraîner un cheval il est judicieux de s’appliquer à le comprendre

Anita Raverdino

LES BESOINS PHYSIQUES

  1. Une nourriture appropriée
  2. Température stable quotidiennement
  3. Mouvement sans restriction.

LES BESOINS EMOTIONNELS

Les émotions permettent l’évolution et le maintient de l’espèce. Sans peur, amour maternel… les espèces s’éteignent. Voici quelques besoins émotionnel primordiaux du cheval

  1. La vie sociale avec ses congénères
  2. La vie sociale avec les autres espèces
  3. La liberté d’explorer l’environnement

LES BESOINS COGNITIFS

Le cerveau du cheval est très développé. Dans la nature, il est extrêmement sollicité pour la survie. Les psychologues ont découvert qu’une motivation émotionnelle est nécessaire à l’emploi des facultés cognitives. Nos chevaux doivent donc disposer d’un cadre émotionnel qui stimule:

  1. Les facultés analytiques
  2. La communication et le langage

Tarif

Durée
Apprenti
Professionnel diplômé
1 longe
1 x 45 min
50.-
80.-
Forfait longe mensuel
4 x 45 min
180.-
295.-
Carte longe
10 x 45 min
450.-
720.-
1 monte
1 x 60 min
50.-
120.-
Forfait monte mensuel
4 x 60 min 
180.- 
335.- 
Carte monte
10 x 60 min 
 550.-
1050.- 

GALERIE PHOTOS